Réussir son projet de digitalisation
Comment vaincre la peur du changement ?

Partie 1 : pourquoi la peur du changement est naturelle et dans quelle mesure elle impacte le succès de la transformation digitale

Par nature, nous aimons avoir nos repères, nos habitudes, en bref être dans notre zone de confort. Faire quelque chose de nouveau ou de différent crée un sentiment de peur chez la plupart d’entre nous. Cela vient de la peur de l’échec mais surtout du regard des autres (perte de réputation). Plus un sujet est visible, plus l’audience est importante, plus grande est la peur du jugement des autres et donc le frein à exprimer ses idées, ses convictions, à proposer quelque chose de nouveau et d’inédit.

On va avoir tendance à se conformer à l’opinion la plus généralement admise et se limiter à des solutions déjà éprouvées et consensuelles même si elles sont dépassées ou inadaptées. Autres signes de ce manque de confiance dans sa capacité à changer : tout d’abord, l’appel massif à des consultants externes pour copier-coller des soi-disant « bonnes pratiques » (plutôt qu’impliquer des internes qui connaissent le vrai contexte de l’entreprise et peuvent évaluer leur utilité réelle). Ensuite le choix de technologie ou de logiciels non pas parce qu’ils sont pertinents par rapport à la stratégie de l’entreprise mais parce qu’ils sont « leaders » dans leur domaine, donc « rassurant ».

C’est humain d’avoir peur du changement et cela pose un défi majeur à toute entreprise qui s’engage dans la transformation digitale de son organisation. Innover c’est prendre le risque d’être le premier à faire quelque chose que personne n’a expérimenté avant. On avance parfois à tâtons, on se plante, on apprend de ses erreurs et on repart autrement. Si l’entreprise ne valorise pas ce type de démarche, et n’encourage pas ses collaborateurs à adopter cet état d’esprit, alors l’innovation ne va pas s’enraciner dans l’entreprise et la transformation digitale s’arrêtera à de jolis Powerpoints pour le Conseil d’Administration.

Cela peut être particulièrement vrai dans une entreprise qui est rentable aujourd’hui. Le succès peut laisser croire aux actionnaires comme aux salariés que le besoin d’évoluer est moins vital que pour une entreprise en difficulté. Pourquoi prendre le risque de changer une organisation et des outils qui fonctionnent ? La réponse est visible sous nos yeux : combien de modèles d’organisation autrefois pertinents sont aujourd’hui dépassés et le seront à leur tour dans un avenir de plus en plus proche. Donc, même pour les entreprises prospères, l’immobilité est rédhibitoire.

Un pré-requis à la transformation digitale : 

Il faut garder à l’esprit que 70 % des projets de transformation digitale n’atteignent pas leurs objectifs selon un étude menée par l’Université d’Harvard. Sur les 1300 milliards de dollars dépensés en 2019 pour la transformation digitale, l’étude a estimé que 900 milliards de dollars ont été gaspillés. Pourquoi certaines entreprises réussissent leurs projets digitaux et d’autres échouent ?

La peur du changement est l’une des principales raisons du faible engagement et de la faible participation des salariés aux projets d’innovation des entreprises.

 C’est la peur du changement qu’il faut vaincre en priorité sinon le projet de transformation ne fera qu’amplifier les défauts de l’organisation actuelle.

Dans le prochain post, nous parlerons des solutions pour vaincre la peur du changement.

A votre écoute

Partagez avec nous vos idées sur la mise en pratique de l’industrie 4.0 dans votre entreprise.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *